Entretenir ses canalisations

Voici un article pour lequel j’ai fait pas mal d’expériences…

Oui, je préfère faire mes bêtises toute seule chez moi avant de trouver la bonne recette pour vous la partager … 😉

Les astuces préventives

Déjà, on va éviter la catastrophe !!! On fait attention 😉 avec des petites actions préventives.

  • Récupérer ses poils et cheveux au lieu de les laisser couler direct au fond des canalisations ! En plus, pas besoin des les mettre à la poubelle, le compost leur convient très bien pour leur fin de vie 😉
  • Videz bien vos assiettes avant de les rincer ou laver
  • Et bien sûr ne versez surtout pas d’huile ou de graisses dans vos éviers. Ces dernières vont se solidifier dans vos canalisations et là c’est la cataaaaa !

De temps en temps je récupère du marc de café que je met dans les canalisations et je laisse couler de l’eau bien chaude pour nettoyer et désodoriser. Le marc de café a la faculté d’absorber les graisses. 

Une fois par semaine, j’utilise une recette qui est très efficace pour éviter les bouchons.

  • 3 cuillères à soupe de cristaux de soude,
  • 3 cuillères à soupe de bicarbonate de soude,
  • 25 cl de vinaigre blanc chaud.

Versez d’abord les cristaux de soude et bicarbonate directement dans les canalisations et versez ensuite petit à petit le vinaigre blanc chaud. L’acide en contact avec le bicarbonate de soude produit du dioxyde de carbone qui va se dégager sous forme de bulles.

Et maintenant on débouche !

Bon, et quand c’est la cata, concrètement qu’est ce qu’on fait???

Ooooh un furet !
  • On a bien sûr la bonne vieille astuce de la ventouse !
  • On a également le furet (longue tige métallique), son rôle est de frotter contre le bouchon pour le faire disparaître. A éviter dans des toilettes car cela a tendance à abîmer l’émail ! 

Bon et sinon niveau recette, j’ai un truc plutôt efficace !!!

Bicarbonate de soude et vinaigre blanc
  • 10 cuillères à soupe de bicarbonate de soude (voir plus),
  • 1/2 litre de vinaigre blanc (voir plus).

Et on laisse agir ! A vous de voir et de tester la quantité de bicarbonate de soude et vinaigre blanc à mettre … Cela va dépendre de la taille de votre bouchon !

Et voilà ! En espérant que ces petites astuces pourront vous aider 🙂

Nettoyant pour le sol

Aujourd’hui j’ai encore envie de vous partager une recette écologique … Oui, Oui j’arrête pas 😉

En fait, je crois que c’est ce que je préfère dans le zéro déchet. Découvrir de nouvelles recettes, les tester et vous les partager.

Donc je vais d’abord vous donner une recette presque zéro déchet avec une possibilité de conservation sur plusieurs mois, puis une recette zéro déchet à utiliser dans les minutes qui suivent la préparation.

Recette pour le sol “presque” zéro déchet.

Cette recette peut être utilisée sur carrelage et lino.

  • 75 cl de savon noir liquide,
  • 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude,
  • Versez dans un bidon (secouez pour que la préparation soit homogène)
  • ajoutez une cuillère à soupe de vinaigre blanc
  • 10 gouttes d’huile essentielle antibactérienne (citron, thym etc …)

Secouez à nouveau.

Versez 1 bouchon du produit dans 3 litres d’eau bien chaude, puis ajoutez une cuillère à soupe de percarbonate de soude.

Le savon noir étant vendu avec emballage (du moins je n’en ai toujours pas trouvé en vrac …) je préfère préciser le côté “presque” zéro déchet.

L’avantage de cette recette est que vous pouvez la conserver plusieurs mois dans son bidon.

Recette pour le sol zéro déchet (pour 1 Litre d’eau tiède)

  • 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude,
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc.

Mélangez et c’est prêt ! A utiliser dans les minutes qui suivent la préparation. Car le bicarbonate et le vinaigre blanc annulent les propriétés désinfectantes sur la durée …

A vos serpillères 😉


Et Noël dans tout ça ?

Vous avez  été beaucoup à me demander qu’elles étaient mes astuces zéro déchet pour cette période. Je vous avouerez que je ne suis pas trop décoration et encore moins sapin de noël … Mais je vous ai trouvé quelques alternatives super sympa pour passer de belles fêtes de fin d’année.

Le but de cet article n’est pas de boycotter la période des fêtes… Loin de là ! Mais de trouver des solutions éthiques, responsables et écologiques pour éviter des achats compulsifs sans queue ni tête, à vous d’adopter les idées qui vous conviennent 😉

Les français génèrent deux fois plus de déchets pendant les fêtes de fin d’année que le reste du temps ! Le poids des emballages ménagers recyclables augmente d’environ 15% pour le papier/carton et plastique et environ 20% pour le verre. Mais pourtant vous pouvez éviter tout ça !!

Votre décoration

Commençons par le commencement, déjà on arrête d’acheter des guirlandes de couleurs différentes chaque année. Vous avez déjà des guirlandes, boules etc … ? Je ne vous dis pas de les jeter ! Mais gardez-les et réutilisez-les chaque années. Par contre pour celles que vous n’utilisez pas du tout donnez-les à votre entourage …

Puis aujourd’hui, on trouve tellement d’idées (je pense à Pinterest) pour faire ses propres décorations en « Do it yourself » et vous les apprécierez surement plus que celles achetées dans le commerce. J’ai vue certain faire des étoiles en journaux et cartons recyclés, récupérer de jolies bocaux et les customiser pour décorer votre sapin.

Parlons de la décoration de votre table, utilisez des éléments naturels comme le bois, les branches, les pommes de pin. Si vous avez la chance d’avoir une forêt ou un espace naturel prêt de chez vous, une demi-journée de balade dans les bois en famille sera idéale pour trouver votre décoration naturelle ☺

Pour la vaisselle, évitez les serviettes en papier et vaisselle à usage unique (assiettes, couverts, verres, verrines en plastiques), durée de vie d’une verrine en plastique : 500 ans, durée d’utilisation : 5 secondes !

Je vais terminer sur le calendrier de l’avent… Il y a tellement d’alternatives aux chocolats industriels cracra … Vous pouvez fabriquer votre propre calendrier de l’avent (ou l’offrir). Dernièrement, j’ai vue que quelques marques proposées un calendrier de l’avent zéro déchet (avec des objets zéro déchet à découvrir chaque jours !).

Merci à Alizée pour sa jolie photo de son calendrier de l’avent 🙂

Vos cadeaux de noël

Rentrons dans le vif du sujet … La période de noël rime souvent avec des cadeaux inutiles dont on se serait bien passés !!! Mais si, je suis sûre que vous vous êtes déjà dit « mais à quoi ça va me servir ça ? ». Et combien de cadeaux inutiles finissent au fond de nos placards à prendre la poussière ?

Pourquoi ne pas préférez des cadeaux expériences ?? Voici une petite liste pour vous inspirez 😉

  • Place de concert, théâtre, opéra, abonnement électronique (e-book)
  • Randonnée à cheval, journée canoë,
  • Weekend à thème (box),
  • Cours de cuisine, peinture, photo.

Vous pouvez aussi faire des cadeaux vous-même : pull tricoté, coton démaquillants lavable etc …

Si ces cadeaux ne vous tentent pas, préférez des cadeaux utiles, éthiques, locaux bref éco-responsables (gourde en inox, coffret zéro déchet, sac en vrac).

Les emballages cadeaux

Durée de vie d’un emballage cadeau ??? 10 secondes ! Et  je passe sur le discours de la poubelle qui se remplie à vue d’œil … !

Vous pouvez dans un premier temps, réutiliser ce que vous avez sous la main (papiers cadeaux provenant de présents qu’on vous a offert, dessins de vos enfants, coupures de journaux, matériel d’expédition).

J’ai découvert une très belle marque française (Elle emballe) qui propose des emballages cadeaux tout prêt à partir de tissus recyclés. Elle-emballe

Achetez des sacs cadeaux réutilisables ou fabriquez-en à partir de chutes de tissu (draps, chemises, jeans, poches, robes, foulards, tee-shirt, etc… ) que vous pouvez transformer en furoshiki. Proposer aux personnes de réutiliser le tissu (emballage pour un sandwich si le tissu n’est pas très jolie, réutilisation pour un prochain cadeau) ou alors s’ils ne souhaitent pas le réutiliser, récupérez-le pour en faire à nouveau un emballage cadeau.


Il existe 4 formes de furoshikis : Le classique, le croisé retourné (pour emballer en livre ou un petit cadeau), la fleur (pour emballer une boîte carré), l’assoiffé (pour emballer une bouteille). Toujours utiliser des tissus carrés.

Et franchement cette méthode est beaucoup plus simple que d’emballer avec des papiers cadeaux 😉

Je vous laisse découvrir les différentes méthodes de furoshiki sur le tuto ci-dessous.

Tuto Furoshiki

Santorin

Nous voilà enfin arrivés sur l’île qui me fait rêver depuis des années … Santorin. Nous avons 3 jours pour explorer cette petite île en forme de croissant.

Nous atterrissons  de bon matin et pouvons profiter d’une vue magnifique sur la ville de Oia avec un levé de soleil imprenable . Nous avons choisi de rester dormir dans cette ville pour nos 3 jours ( à l’écart des touristes … Car l’artère principale de la ville est très très très visitée ! )

Nous sommes restés sur Oia la première journée, se balader dans les rues, découvrir les boutiques de la ville … Un vrai régal pour les yeux !

Photos à l’appui 😉 

IMG_3478

 

 

Pour le deuxième jour nous avons loué un scooter (l’île est très petite et ça ne sert à rien de louer une voiture pour la visiter). La location nous a coûté 25€ la journée, assurance incluse.

Nous avons passé la journée à découvrir les différents villages et paysages de l’île.

Nous avons commencé par la ville de Fira dans laquelle vous pouvez faire plusieurs activitées comme la balade à dos d’âne ( je suis une amoureuse des animaux et du coup je n’ai pas voulu faire cette balade un peu trop cliché à mon goût … Et des touristes sur le dos de ces animaux toute la journée .. Je ne pense pas que cela leur fasse du bien 🙁  ). Vous pouvez également profiter de la vue sur la caldeira et balader dans la ville.

IMG_3405

IMG_3410

 

Nous avons ensuite décidé de descendre au sud de l’île pour découvrir la Red Beach, l’une des plus belle plage de l’île et manger un morceau à côté de cette plage dans une petite Taverne.

IMG_3430
Red Beach

Pour l’excursion de l’après-midi, nous sommes allés visiter les petits villages de Pyrgos et Emporio. Loin des touristes, nous avons pu nous balader dans c’est petites rues typiques de la Grèce.

 

Pour notre troisième et dernier jour, nous avons décidé de rester à Oia. La ville est tellement magnifique que j’ai passé ma journée à balader dans les rues, prendre pleins de photos pour ne jamais oublier cette endroit incroyable.

Le coucher de soleil est incontournable à Oia, malgré de très très nombreux touristes (et je ne pèse pas mes mots …). Essayez de réserver une table à l’avance dans un des restaurants avec vue pour profiter du coucher de soleil au calme…

IMG_3467

Trois jours nous ont suffi pour visiter l’île et prendre le temps de se reposer.

IMG_3452
Oia Sunset

 

 

6 jours de Road trip en Grèce continentale

7 octobre 2018, plus de 2 ans après notre grand Road trip en Océanie et Asie. Nous voilà enfin repartis pour découvrir un nouveau pays, la Grèce.

Dans cet article, je vais essayé de vous décrire au mieux les distances parcourues et le coût de notre Road trip (autoroute et essence). On ne sait jamais, si vous souhaitez partir à l’aventure pour découvrir la Grèce 😉 . 

Pour cette première semaine nous avions choisi de louer une voiture car nous avions seulement 6 jours pour visiter les sites que nous souhaitions découvrir.

Nous atterrissons donc à Thessalonique pour visiter les Monastères Météores à Kastraki (Nord de la Grèce).

Notre périple commence ici. A peine la voiture récupérée que nous avions 240 km à parcourir (environ 3h de route) pour atteindre Kalampaka, la ville où nous allions dormir.

Péage : 10,30€

Jour 1 : Visite des monastères Météores

Pour découvrir ces monastères, vous avez seulement à traverser la ville de Kastraki et suivre la route des Météores (environ 10 minutes). Nous avons fait le choix de dormir sur Kalampaka, mais avec le recul je pense que la ville de Kastraki aurait été mieux pour dormir. La ville est plus typique et moins « attrape touriste » que Kalampaka.

Concernant les monastères, c’est vraiment la visite la plus impressionnante et la plus belle que nous ayons vue durant cette semaine. Ces monastères Chrétiens Orthodoxes, perchés sur des falaises, construits entre le 13èmeet 14èmesiècle sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco.

Une journée de visite suffit pour les découvrir, l’entrée de chaque monastère coûte 3€ et vous trouverez plusieurs parkings aux abords des monastères.

IMG_3021
Monastère du Grand Météore

Pensez à porter une tenu correcte pour cette journée de visite. Pantalon pour les garçons et manche type « tee-shirt » (Ok, comme vous pouvez le constater j’ai un top sur la photo, mais je mettais un gilet dès que j’entrais dans un monastère 😉 ). Pour les filles ils vous distribuent à l’entrée des jupes à mettre même si vous avez un pantalon.

Il y a aujourd’hui 6 monastères  en activités contre 20 à l’époque.

  • Monastère du Grand Météore,
  • Monastère de la sainte trinité,
  • Monastère de Roussanou,
  • Monastère Saint Nicolas d’Anapafsas,
  • Monastère de Varlam,
  • Monastère de Saint Stéphane.

Nous avons choisi de visiter les 3 plus importants, Le monastère du Grand Météore, Le Monastère de Varlam et le Monastère de Roussanou. Notre préféré étant celui de Varlam.

IMG_3031
Monastère de Varlam

A la fin de la journée, rien de mieux que de se poser sur une falaise, pour admirer le coucher de soleil sur ce paysage unique.

Le trajet a certes été long pour arriver au Nord de la Grèce, mais le jeu en valait vraiment la chandelle !!!

Jour 2 : Visite du site archéologique de Delphes

Et oui, pas le temps de trainer … ! Réveil assez matinal pour faire les 3h de route qui séparent Kalampaka de Delphes (240 km)

Coût des péages : 5,55 €

Nous arrivons donc à 13h dans la ville de Delphes le temps de pique-niquer. Puis découverte du site archéologique et du musée de la ville pour 12€.

Située au pied du Mont Parnasse, cette ville est considérée dans la mythologie Grecque comme le « nombril du Monde ».

Le site archéologique est également classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Une demi journée nous a suffit pour visiter le site archéologique et le musée.

IMG_3068
Théâtre et temple d’Apollon

Jour 3 : Athènes

Etant un passage obligé dans ce pays, nous avons décidé de visiter la capitale. Nous avons donc roulé pendant 183 km de Delphes pour atteindre Athènes en 2h30.

Coût du péage : 7,10 €

Je vous avoue que nous avons un peu été déçu par la ville (mais ce n’est qu’un avis personnel hein…). Tout simplement car c’est une grosse ville, pas du tout représentative de la Grèce avec énormément de bâtiments délabrés ou abandonnés.

Une journée nous a suffit pour voir le centre ville, profiter de la ville et nous avons bien sûr visiter l’Acropole avec la découverte du Parthénon et du théâtre de Dionysos. Comptez 20€ pour visiter seulement le site de l’Acropole et 30€ si vous souhaitez visiter l’ensemble des sites de la ville.

Nous avons fait le choix de visiter seulement l’Acropole, car en vous baladant en centre ville, vous pouvez découvrir par l’extérieur les autres sites archéologiques.

IMG_3127

Jour 4 : Corinthe et Olympie

Coût du péage : 10,10 €

Pour notre 4èmejour notre prochaine direction sera Olympie. Ayant environ 300 km à rouler. Nous avions décidé de faire une pause pour voir le canal de Corinthe. Assez impressionnant au passage 😉

IMG_3162
Canal de Corinthe

Puis nous reprenons la route direction Olympie. Arrivée sur place, manque de chance, le site archéologique et musée sont fermés pour cause de grève …

Jour 5 : Olympie et Nauplie

Notre 5ème journée commencera donc par la visite d’Olympie. Comptez environ 3h pour prendre le temps de visiter le musée et le site. L’ensemble vous coûtera 12€.

Le site d’Olympie est également inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco.

IMG_3219
Stade d’Olympie

Cette ville était au IIIème millénaire avant JC un sanctuaire. Puis a accueilli les premiers Jeux Olympique. Aujourd’hui la flamme Olympique est encore allumée durant quelques jours avant nos périodes de JO modernes.

Nous avons vraiment apprécié le musée qui nous a énormément appris sur l’histoire des JO.

Nous avons donc repris la route pour aller visiter la ville de Nauplie à 174 km d’Olympie (environ 2h30 de route).

Coût du péage 2,35€

Nous arrivons en milieu d’après-midi sur Nauplie et pouvons prendre le temps de balader sur le Port de la ville et découvrir ses jolies rues et boutiques.

Cette ville a vraiment été un coup de cœur pour moi… Le centre ville est typique des petites villes Grecques et les petites boutiques sont très sympa 🙂

IMG_3314
Rue de Nauplie

Jour 6 : Nauplie et Mycène

Pour notre dernier jour en Grèce continentale, nous avions décidé de visiter la forteresse de Nauplie, le forteresse de Palamède. Vous pouvez y accéder à pied par le centre ville, mais il vous faudra pas mal de temps pour monter les 999 marches pour grimper la montagne.

IMG_3292
Forteresse de Palamède

Sinon un parking existe juste à l’entrée de la forteresse. Comptez 8€ pour la visiter et profiter de la magnifique vue sur la ville.

Nous avons ensuite pris le temps de faire le marché de ville avec ses nombreux produits locaux.

Puis nous avons pris la direction de Mycène (seulement 30 minutes de route de Nauplie), pour voir le site et musée de la ville (12€ l’entrée).

Ce site est bien sûr inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO et je pense vraiment qu’il ne faut pas faire l’impasse dessus!

Notre première semaine en Grèce se termine. J’espère vous avoir donné le plus de détail possible sur notre Road trip, les endroits incontournables à visiter et surtout le coût financier.

Pour information nous avons parcouru 1500 km avec notre petite Panda, pour un total de 160 € d’essence.

Je vous parlerai prochainement de notre périple dans les Cyclades sur les îles de Santorin et Mykonos.

Les huiles essentielles de l’hiver

Le froid arrive et les rhumes et mal de gorge aussi ! Nous sommes à la veille de nos vacances tant attendues ! (Oui, on est jamais malade au bon moment … 🙁 ) Et mon chéri décide de tomber tout maladou …

Beaucoup de gens critiquent les huiles essentielles … Car pas écolo du tout et un peu chère. Mais quand on décide de faire du zéro déchet et donc de supprimer les médicaments de notre placard à pharmacie, il faut bien trouver des solutions alternatives …

Voici donc une petite liste des huiles essentielles à utiliser pour les méchants virus que l’on peut attraper.

J’avais déjà fait un article sur Mes huiles essentielles indispensables que j’utilise dans mon quotidien. Je ne vais donc pas revenir sur celles-ci, mais parler vraiment des HE contre les bobos de l’hivers.

    • huile essentielle de Ravintsara : pour le nez bouché, une goutte sur un comprimé neutre ou en diffusion dans l’air ou inhalation, 5 gouttes dans l’eau chaude (faire bouillir l’eau dans un bol, couvrez vous d’une serviette et inhalez pendant 5 minutes à 10 minutes), elle est particulièrement indiquée pour le rhume et le nez bouché.
    • huile essentielle de Tea tree : ou arbre à thé permet de soulager les maux de gorge associés au rhume. Elle s’utilise sous la forme de 2 gouttes dans une petite cuillère de miel à laisser fondre dans la bouche et à renouveler 3 à 5 fois par jour.
    • L’huile essentielle de thym, contre les coups de froids,  faire bouillir de l’eau dans un bol et mettre une goutte, puis inhalez pendant 5 minutes . 
    • L’huile essentielle d’eucalyptus radié : une des meilleures HE contre le rhume et nez qui coule (4 gouttes dans un bol d’eau chaude)
  • L’huile essentielle de menthe poivrée : contre les maux de tête, 1/2 gouttes en massage sur votre front (éviter les yeux .. ça pique 😉 ) .
  • L’huile essentielles de Niaouli : est antibactérienne et antivirale. 1 goutte sur un sucre à faire fondre sous la langue ou dans une cuillère à café de miel  3 fois par jours. 3 gouttes d’HE de Niaouli mélangées à 3 gouttes d’HE de Ravintsara en friction sur le thorax et le haut du dos.

Où trouver ces HE ?

Vous pouvez en trouver dans tous les magasins bio ou encore les commander sur Aroma-zone.

Voilà la liste de base des huiles essentielles pour nez bouché et maux de gorge. Cela vous permet d’avoir les incontournables dans votre petite pharmacie en cas de coups de froids.

World Cleanup Day

Certains d’entre vous on pu voir, ou participer à cette superbe journée du World Cleanup Day Le 15 septembre 2018.

Ce jour là, 200 000 citoyens ont participé à 3 000 opérations de nettoyage dans toute la France. Mais cette belle action n’était pas seulement sur le sol Français … 158 pays dans le monde ont organisé cet événement et 15 millions de personnes se sont retrouvés durant cette journée!

world-cleanup-day-infographic-2018-09-20
Source du graphique : worldcleanupday.org

  • World cleanup day, mais qu’est ce que c’est ?

C’est tout simplement LA journée mondiale de ramassage de déchets sauvages dans le monde entier. Le but étant de se retrouver dans un endroit spécifique et nettoyer en quelques heures la nature (ville, parc, plage, port …)

  • Ma participation à cette journée 🙂

N’étant pas dans ma ville ce jour là … (Weekend entre copines à la mer), je voulais absolument trouver un nettoyage proche du Grau du roi. Il suffisait tout simplement de se rendre sur leur site pour voir où l’on pouvaient participer : World Cleanup DayIMG_2836

Et là, trop de chance un World Cleanup Day au Grau du roi organisé par le seaquarium (exactement sur le port et plage de Port Camargue).

9h Petit déjeuner préparé par de super organisateurs !

9h30 – 11h30 ramassage des déchets sur la plage du Grau du roi + une équipe de plongeurs pour nettoyer le port.

11h30 Pesée des déchets (Et là c’est le moment qui fait peur 🙁 )

30 sacs de 60 litres ramassés soit environ 60 kg de déchets … Les photos parlent d’elles mêmes je pense …

IMG_2842
Ça fait beaucoup de déchets quand même 🙁

IMG_2844
Déchets ramassés au fond du port …

J’ai envie de pousser un énorme, mais alors vraiment un énorme coup de gueule aux fumeurs qui jettent leur mégots par terre ! Nous n’avons même pas pu compter le nombre de mégots que nous avons ramassé tellement il y en avaient ! Sérieux ?? Un cendrier portatif ? des poubelles ? Il y a tellement de solutions (la meilleure étant bien sûr d’arrêter de fumer …) Mais juste pour info chers amis fumeurs, qui jetez vos mégots dans la nature … !

1 mégot pollue 500L d’eau !!! Et ce n’est pas une graine, ça ne repousse pas !

  • Et après … ?

A la fin de cette journée, je me suis sentie moins seule dans ma démarche … Même si c’est choquant d’avoir ramassé autant de déchets en si peu de temps, ça fait plaisir de voir des couples, familles, enfants, passer un moment ensemble et qui se disent « allez ce matin on se lève et on va nettoyer toute cette merde !!! »

Mais le cleanup day c’est tous les jours pour moi … quand je promène  le chien, quand je vais au marché, quand je fais des randonnées … Ça ne coute vraiment rien de ramasser les déchets que l’on trouve sur notre chemin.

Bref, c’était ma bonne action d’écolo 🙂

Et vous, seriez-vous prêt à participer à une journée comme celle-ci ?

Le défi rien de neuf

Voilà 9 mois que je me suis lancée ce défi (Oui, les bonnes résolutions du 1er janvier … Mais celle-ci je la tiens toujours 😉 ).

Au bout de quelques mois, je voulais faire un premier bilan, vous en parler et peut-être vous donner envie d’y participer 🙂

Le nom de ce défi doit faire peur à certains d’entre vous, mais prenez le temps de lire cet article quand même (promis ça ne durera pas longtemps 😉 )

  • Le défi rien de neuf ? Mais qu’est ce que c’est ?

Ce challenge a été créé par l’association Zéro Waste France. Le but étant de ne rien acheter de neuf (jusque là je ne vous apprends rien 😉 ) en trouvant des alternatives à nos achats quotidiens, comme les achats d’occasions, échanges, emprunt etc …

  • Pourquoi y participer ?

Lorsque l’on a un mode de consommation zéro déchet on réduits au maximum nos emballages mais pas seulement dans l’alimentaire ou dans la salle de bains ! Cela se passe également pour les vêtements, meubles, électroménager.

Quand vous achetez un canapé ou de l’électroménager, on jette un paquet d’emballages quand même !!! et il faut savoir que la création de tous ces objets, dont on se sert au quotidien, produit énormément de déchets !

Prenez par exemple l’industrie du textile, c’est aujourd’hui une des industries les plus polluantes au monde (70% des cours d’eau en Chine sont pollués à cause de la fabrication de vêtements). Sans parler du gaspillage et de notre mode de surconsommation avec les boutiques de prêts à porter.

  • Comment ?

Déjà on s’inscrit gratuitement sur le site : Rien de neuf

Leur site vous propose d’ailleurs pleins de solutions pour vous aider dans votre démarche !

Vous allez recevoir des newsletters environ 1 fois par semaine pour répondre à un questionnaire et dire ce que vous avez acheté de neuf. Ce n’est pas une façon de nous surveiller ! Mais plutôt un moyen de nous faire prendre conscience de tous nos achats compulsifs pour les réduire au maximum et les remplacer par des achats d’occasions par exemple.

Et là, vous vous dites c’est bien beau toutes ces paroles mais concrètement on fait comment ?

Pour les vêtements: J’avais déjà vidé une bonne partie de mon dressing sur Vinted. Du coup dès que j’ai besoin d’un vêtement je regarde de suite sur cette application. Je fais toujours attention à prendre des habits qui ne sont pas abîmés ou très peu et j’ai toujours été très satisfaite de mes achats ! Pour les vêtements abîmés, j’ai repris les vieilles habitudes d’aller chez la couturière 🙂

Pour les livres et DVD: J’ai un abonnement à la médiathèque de mon agglomération et j’emprunte pleins de livres ! Le gros avantage c’est que je ne me restreins plus pour de la lecture (à 10€ l’abonnement par an vous imaginez le gain économique!!! ).

Pour les meubles: Emmaus, vide grenier, ou récupération des meubles des copains ! Ça permets de prendre le temps de les restaurer 🙂

IMG_2863
Une jolie table d’extérieur récupérée, remise en état et vernis

IMG_2865
Ma table de salon récupérée suite au déménagement d’un ami

Pour l’électroménager: Le bon coin ou alors on regarde comment le réparer.

Les outils: Acheter une perceuse que vous allez laisser dans un placard pendant des mois ??? No way !!! On loue, on demande aux voisins, aux amis. Il y a pleins d’autres solutions que de laisser un objet sans utilité qui prends la poussière !!!

  • Vous souhaitez aider ce projet ?

Afin de créer de nouveaux outils pour nous aider à participer à ce défi plus facilement en 2019. Zero Waste France à besoin de notre aide 🙂

Voici le lien de campagne pour contribuer à ce magnifique projet : Campagne Ulule rien de neuf

  • Qu’est ce que cela m’a apporté ?

Ce challenge est super intéressant au niveau financier bien sur ! Mais il m’a aussi permis d’apprendre à consommer intelligemment. Pour rien au monde je reviendrais en arrière avec des placards qui débordent et le besoin d’aller faire les boutiques 1 fois par semaine!

Le fait de rallonger la vie de tous ces objets me plaît énormément aussi. L’obsolescence programmée ce n’est vraiment pas pour moi …

Puis c’est pas mal dans la vie de se lancer des défis 😉

Et vous, seriez vous prêt à vous lancer dans le défi rien de neuf ?

Mes produits ménagers zéro déchet

Les vacances sont terminées, c’est la reprise et la rentrée pour beaucoup d’entre nous !!! 🙂

Pour ma part, à chaque rentrée je me motive (ou du moins j’essaie…) pour me lancer dans le grand ménage de mon petit chez moi 🙂

Je voulais donc vous partager mes petites astuces zéro déchet, ustensiles et produits présents dans mon placard.

Mes ustensiles ménagers

Quand je me suis lancée dans le zéro déchet, j’ai du changer toutes mes habitudes et les ustensiles ménagers en faisaient partis … Finis les éponges jetables et l’essuie-tout qu’on utilise à tout va, emballé dans du plastique ! J’ai donc remplacé tout ça très rapidement 🙂

  • L’éponge tawashi

Je vous ai déjà parlé rapidement de l’éponge tawashi dans un précédent article . Pour nettoyer ma table ou mon plan de travail je l’utilise régulièrement.

Pour la fabriquer c’est très simple ! Il vous suffit de récupérer des bouts de tissus de vos vieux leggings ou chaussettes ! Je vous renvoie sur le lien de l’article pour la fabrication (Réaliser une éponge Tawashi).

Pour l’entretien de l’éponge je la nettoie une fois par semaine environ à la machine à laver (tout dépends de l’utilisation).

  • Le chiffon micro-fibre

Je sais que pour beaucoup d’entre vous la suppression de l’essuie-tout c’est compliqué ! Je vous rassure pour moi aussi ça l’a été… Et puis je me suis rappelée que ma maman ou mes grands mères utilisaient souvent pour le ménage des chiffons micro-fibre ou de vieux tee-shirts.

J’ai donc récupéré pas mal de chiffons dans le placard de ma maman ( Oui ma maman est le genre de femme à avoir 3 tonnes de chiffons et torchons dans ses placards… ) Mais du coup ça m’a bien rendu service !

img_2721.jpg

Maintenant que ce soit pour la poussière, nettoyer les vitres ou essuyer les surfaces j’utilise automatiquement des chiffons que je lave à la machine à laver pour les réutiliser.

  • Les brosses

Pour la vaisselle (poêles, casseroles et plats que je ne passent pas au lave vaisselle) j’ai trouvé une brosse à tête rechargeable chez biocoop, mais vous pouvez en trouver aussi sur Amazon (comptez 3€ pour l’ensemble et 1€ la recharge).

IMG_2718

Lorsque la brosse est abîmée je la récupère pour nettoyer mon lavabo ou ma baignoire.

Pareil pour les vieilles brosses à dents, lorsqu’elles sont trop usées je m’en sert pour nettoyer les endroits difficiles d’accès.

IMG_2720

Mes produits ménagers

Pour changer mes produits ménagers cela a été un peu plus compliqué … J’avais accumulé pas mal de produits de différentes marques pour différentes utilisations. Il fallait donc les remplacer en trouvant de nouvelles recettes écologiques.

Je vous ai déjà parlé du nettoyant multi-usage que j’utilise pour tout (sol, vitre, plan de travail) je vous renvoie sur le lien de l’article pour la recette : Nettoyant multi-usage écologique

img_1980.jpg

J’ai également fabriqué à partir d’une recette très simple un spray odorant pour remplacer tous mes Fébrèzes industriels et toxiques !!! Je vous renvoie au lien de l’article: Spray odorant écologique

Dans les produits ménagers je voulais plus vous parler des produits de base et surtout de leur utilisations.

  • Vinaigre blanc : C’est un véritable désinfectant écologique pour toute votre maison. Associez-le avec des huiles essentielles ou avec des écorces d’agrumes pour couvrir l’odeur. Vous pouvez également l’utiliser pour nettoyer l’intérieur de vos chaussures ou pour des traces de transpiration sur un tee-shirt.
  • Bicarbonate de soude : Cette poudre soluble dans l’eau est un désodorisant pour tout ce qui est moquette, canapé, tapis … il sert également de produits anticalcaire.
  • Percarbonate de soude : Est un super nettoyant pour vos linges. Lorsque vous avez du linge sale vous pouvez en rajouter dans votre machine à laver (environ 30g). Pour les draps jaunis mettez 50g de percarbonate de soude dans 3L d’eau chaude et laissez tremper toute la nuit
  • Acide citrique : Outre son utilisation alimentaire, l’acide citrique et un détartrant puissant que vous pouvez utiliser pour nettoyer vos toilettes.

En plus d’être écologiques, ces ustensiles et produits ménagers sont très économiques !! Et vous gagnerez énormément de places dans vos placards remplis de produits industriels à usage unique…

Ardèche – Cabane dans les arbres

Il y a presque un mois de ça, (Oui, j’ai été un peu longue à écrire cet article … 😉 ) mon homme et moi sommes partis prendre l’air, l’instant de quelques jours en pleine nature dans un logement un peu atypique …

IMG_1884.jpg
Notre cabane dans les arbres

Et quel meilleur endroit qu’une cabane dans les bois en Ardèche pour  se retrouver et se mettre au vert?

Nous voilà partis un dimanche matin en direction d’Issamoulenc (environ 1h20 en voiture de Valence). Un village avec plusieurs hameaux qui a, en tout et pout tout 100 habitants !

Arrivés sur place, nous sommes chaleureusement accueillis par Jérôme et Anne qui nous installent dans leur superbe cabane à 8 mètres de hauteur 🙂

La cabane nous fait littéralement retomber en enfance. Perchée au milieu des arbres, avec une belle terrasse, idéale pour se prélasser dans les hamacs. Une pièce de vie où l’on peut cuisiner, un coin lecture avec une vue dans les arbres et un coin chambre en mezzanine. La cabane peut accueillir jusqu’à 4 personnes.

Les propriétaires sont réellement respectueux de l’écologie  ( pour mon plus grand bonheur 😉 )

La cabane dispose de toilettes sèches (Vous avez accès à la salle de bain du gîte pour prendre une douche et avoir des toilettes normales si vous préférez 😉 ), les petits déjeuners et repas nous sont gentiment apportés par Jérôme à la cabane. Des repas ( petit déjeuner compris, repas du soir à commander avant votre arrivée ) qui sont copieux, bio, locaux, fait maison et zéro déchet ;).

Des poules, oiseaux et une jument nous ont tenu compagnie durant notre séjour.

Pour les activités, il y a pleins de balades agréables à faire autour de la propriété, le long de la rivière ou dans les villages alentours.

La propriété dispose également d’un gîte pouvant accueillir jusqu’à 15 personnes.

Vous l’avez compris, si vous avez besoin de vous ressourcer, reposer, bouquiner, balader. La cabane de Au fil de soi est l’endroit idéal.

Nous n’avions pas été gâtés par le temps lors de notre weekend mais rien que le fait de rester lire dans la cabane et se reposer nous a fait énormément de bien.

IMG_1842

Je vous laisse le lien du site si vous souhaitez découvrir cet endroit merveilleux.

Lien vers le site:  Au fil de soi